FLASH INFOS
LES DERNIERES NEWS DU SPORT...
Les Lions ne sont pas encore morts
Ligue 1 de Côte d’Ivoire- 19è journée-AFAD-Soa : 2-0

Ils sont certes grièvement blessés, mais ils ne sont pas encore morts. Il faudra plus pour les abattre totalement. Treizièmes au classement au moment de fouler la pelouse du stade Robert Champroux de Marcory, ce lundi 1er Mai, à l’occasion de leur opposition avec les Militaires, comptant pour la dix-neuvième journée de la Ligue 1 de Côte d’Ivoire, les Lions en sont repartis de nouveau neuvièmes au classement. Cela, après avoir surclassé leurs adversaires (2-0), qui avaient pourtant les deux pieds posés sur le podium au moment de l’entame du match.

Auteur d’un superbe doublé, Kouakou Kassi Thierry n’a pas fait qu’ouvrir son compteur-but dans le championnat d’élite ivoirien, il a permis avant tout aux Lions du Plateau d’engranger trois précieux points qui leur donnent ainsi un vrai bol d’air, au moment où le championnat entame sa dernière ligne droite avec les sept derniers matchs.

C’est d’ailleurs Kouakou Kassi Thierry qui sonnait le premier la charge dès la 7è. Mais sa reprise à bout portant n’est pas cadrée. Cette action est plutôt bénéfique. Puisqu’elle permettait alors aux Lions de marquer leur terrain de chasse et faire comprendre ainsi aux Militaires qu’ils ne repartiraient pas avec les trois points. La réaction de ces derniers ne se faisait d’ailleurs pas attendre. A la 22è, ils obligeaient ainsi le portier Ulrich Edan à se déployer sur une frappe lourde dans les dix-huit mètres.

Le jeu s’équilibre alors, avec des velléités offensives plus que fulgurantes de part et d’autre. Après plusieurs tentatives de débordement dans son couloir gauche, le petit ailier de poche Kouassi N’Goran Joël réussissait enfin une formidable et fulgurante percée qui permettait ainsi de dilater à souhait la défense adverse. Au cœur de celle-ci, Kouakou Kassi Thierry plaçait un plat du pied qui finissait sa course au fond des filets. Malgré une tentative de l’excellent Ira Tapé Eliezer de le repousser. En vain.

Une ouverture du score qui faisait ainsi se transcender tout le bastion offensif des Lions. Tour à tour dans les rôles de passeur et de buteur, Kouassi N’Goran Joël et Kouakou Kassi Thierry s’en donnaient à cœur joie et faisaient ainsi passer des moments très difficiles à leurs vis-à-vis. Ils auront ainsi deux occasions nettes, aux 38è et 39è, de faire plier totalement les militaires. Mais ils se montraient incroyablement maladroits.

Mis sous pressions et débordés par l’acharnement adverse, les militaires étaient aux abois. Ils frôlaient ainsi le pire à la 44è. Alors que tout le stade voyait la balle de l’auto-goal au fond des filets, suite à un retrait astucieux de Badié Gbagnon, celle –ci rasait le montant gauche des perches de Ira Tapé Eliezer archi-battu et partait mourir dans le décor. Sauvés par le gond, les militaires pouvaient regagner les vestiaires avec le petit passif de 1-0. Pas très cher payé.

Au retour des vestiaires, les Lions du Plateau allaient connaître quelques frayeurs en début de rencontre. Mais ayant manqué les nombreuses occasions de revenir à la marque, les Militaires manquaient de se faire surprendre à leur tour. Libre de tout marquage, à la réception d’un superbe centre à la 66è, Kouakou Kassi Thierry manquait son lobe aux abords du petit rectangle de défense.

Une action qui allait cependant faire du bien aux Lions du Plateau. Puisque les Militaires qui tentaient de revenir étaient ainsi vivement rappelés à l’ordre. Mais ils n’auront cependant pas eu le temps de se réorganiser pour relancer les offensives. Puisqu’ils allaient définitivement plier dix minutes seulement après. Irrésistible dans son couloir gauche, Kouassi N’Goran Joël donnait à nouveau le tournis à ses vis-à-vis avant d’offrir un caviar à Kouakou Kassi Thierry pour son doublé (2-0, 76è).

A 2-0, les Militaires refusaient cependant de rendre les armes. Galvanisés par l’entrée de leur feu-follet Gueï Degbayoro, ils se faisaient très menaçants sur les ultimes actions. Obligeant ainsi Ulrich Edan à un arrêt de classe internationale sur un dernier face à face avec l’intenable Gueï Degbayoro à la 84è. L’arrêt du gardien de l’AFAD faisait ainsi comprendre aux Militaires qu’il était impossible de faire plus que de s’avouer vaincus pour cette fois.

Cecom AFAD

Les équipes :

AFAD : N’Drin Ulrich Edan (gardien de but), Gbagnon Badié Anicet (capitaine), Seydou Ben Touré, Ibrahim Bah, Ibrahim Doumbia, N’Goran Cédric Kouadio, Bradji Armel Dakouri, N’Goh Brou Manassé (Kacou Luc Stéphane), Sidiki Sylla Mohamed (Choumana Coulibaly), Kouassi N’Goran Joël, Kouakou Kassi Thierry (Madou Fofana).

Remplaçants : Ousmane Gnada, Kouamé Hugues Adjimani, Zoumana Dagnogo, Sery Derou Toualy.

Entraîneur : Yonsian Alain Sylvain

Soa : Ira Tapé Eliezer (Gardien de but), Soumahoro Ben Mamadou (Capitaine), Doh Messia Luc Hervé, Mayéré Oueli Charles, Troh Nezzola Yannick, Lida Yann Herman, Traoré David, Légré Guy William, Ali Benoît Ali, Mabea Kouya Aristide, Loba Aké Arnaud.

Remplaçants : Djê Yao Sévérin, Méléké Ulrich Sidoine, Gueï Degbayoro, Coulibaly Lanciné Junior, Kouakou Kodjo Innocent, Légré Stéphane Junior, Yapi Aba Jean-Jacques

Entraîneur : Ouédraogo Alphonse

DERNIERES NEWS...
param name='movie' value='http://www.afrikatv.net/web/mini.swf' />